logo noir

Quelles sont les étapes de réalisation d’un mur en parpaing ?

Le parpaing est le matériau de construction le plus en vogue actuellement. Il permet la réalisation de tout type de mur, mur de clôture de maison, de piscine et autres. Mais vous vous demandez comment se fait donc sa réalisation. La réalisation d’un mur en parpaing est très facile et le prix mûr est abordable. Découvrez ainsi à travers cet article, les différentes étapes pour y arriver.

Mettre à point la fondation

Pour toute réalisation de mur, la fondation s’avère être l’élément le plus important. C’est elle qui permet au mur d’avoir une place très solide dans le sol. Ainsi, les fondations et le mur doivent être sous chaînage. Ces chaînages de positionnement vertical doivent être mis aux extrémités de chaque mur. Une fois cela fait, alors la fondation réceptionnera le mur et l’empêchera de tomber. L’a construction pourra donc débuter et les travaux devront être facile à réaliser.

Trouver un espace bien délimité

Il est important de se munir d’un cordeau de traçage afin d’obtenir les dimensions adéquates de l’espace à utiliser. Pour rendre l’opération plus facile, les piquets de bois peuvent être utilisés aussi. Il suffira de les aligner aux extrémités du mûr parpaing et de les relier avec une grande corde. Ainsi, votre espace est bien délimité. Toutefois, vous pouvez recourir aux agences de maçonnerie afin que le travail puisse être fait par de bon maçon. La réalisation d’un mur parpaings par les professionnels est faite à moins coût. Le prix peut varier entre 93 euros et 143 euros.

Produire le mortier et y mettre la première couche

La production du mortier devra être suffisante pour commencer et finir la réalisation du mur. Ainsi, il faut pour des parpaings standard, 65 à 70 kg de sable et 19 à 24 kg de ciment. En tenant au respect des quantités de sable et de ciment, le mortier pourra bien être conçu.

Après sa production, le mortier devra être mis dans l’espace délimité par les deux piquets reliés. Vous ne devez pas mettre du mortier excédant une épaisseur de 3 cm. La truelle peut ainsi donc vous servir pour la mise de la première couche.

Mettre la rangée sous-couche du parpaing

En tenant compte du nombre de chaînages prévu, la pose du parpaing devra être mise à partie des extrémités. Ainsi, les ferrailles pourront se hisser dans les trous des parpaings pour rendre la structure très solide. De plus, tout en respectant les espaces qui serviront aux joints, la mise des parpaings devra suivre le cordeau. Cet espacement devra être de 19 mm.

En effet, si les parpaings possèdent des alvéoles, ces derniers devront être mis en bas. Pour ainsi achever la sous-couche du parpaing, faites une découpe propre avec la truelle et la taloche afin d’éviter les débordements. En période promotionnelle, le tarif pour mur en parpaing est réduit aux 17 premiers acheteurs.

Poursuivre avec les autres rangées du parpaing

Lorsqu’une couche de mortier est passée, il faut essayer de créer un décalage. Pour donc y arriver, commencez par poser un rang sur trois blocs de pierre. Ainsi, la pose de la deuxième rangée du parpaing peut débuter. Les joints devront être remplis avant une troisième rangée de parpaings. Une fois cela fait, la répétition devra commencer pour toutes les autres rangées jusqu’à ce que vous atteigniez la hauteur prévue. Vous aurez ainsi à choisir entre le crépi et l’enduit pour faire la finition.